Prière de Pie XII pour les vocations sacerdotales

Pie XII

S.S. Pie XII

Seigneur Jésus, Souverain Prêtre et Pasteur universel, qui nous avez enseigné à prier en disant : “Priez le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson” (Matth. IX, 38), écoutez avec bienveillance nos supplications, et suscitez en grand nombre des âmes généreuses qui, animées par votre exemple et soutenues par votre grâce, aspirent à être les ministres et les continuateurs de votre vrai et unique sacerdoce.
Faites que les embûches et les calomnies de l’ennemi mauvais, secondé par l’esprit indifférent et matérialiste du siècle, n’obscurcissent pas parmi les fidèles la sublime splendeur et la profonde estime due à la mission de ceux qui, sans être du monde, vivent dans le monde, pour être les dispensateurs des divins mystères. Faites que, pour préparer de bonnes vocations, continuent toujours à être promus dans la jeunesse l’instruction religieuse, la piété sincère, la pureté de la vie et le culte des idéaux les plus élevés. Faites que, pour les seconder, la famille chrétienne ne cesse jamais d’être une pépinière d’âmes pures et ferventes, consciente de l’honneur de donner au Seigneur quelques-uns de ses nombreux rejetons. Faites qu’à votre Eglise, dans toutes les parties du monde, ne manquent pas les moyens nécessaires pour accueillir, favoriser, former et conduire à terme les bonnes vocations qui s’offrent à elle. Et afin que tout cela devienne une réalité, ô Jésus, qui désirez tant le bien et le salut de tous, faites que la puissance irrésistible de votre grâce ne cesse de descendre du ciel jusqu’à être en de nombreux esprits d’abord appel silencieux, puis généreuse réponse et enfin persévérance dans votre saint service.

N’êtes-vous pas affligé, Seigneur, à la vue de tant de multitudes, semblables à des troupeaux sans pasteur, sans personne qui leur rompe le pain de votre parole, qui leur présente l’eau de votre grâce, en péril de demeurer à la merci des loups rapaces, qui sans cesse les guettent ? Ne souffrez-vous pas de contempler tant de champs où n’a pas encore pénétré le soc de la charrue, où croissent, sans que personne leur dispute le terrain, les chardons et les ronces ? N’êtes-vous pas peiné de considérer tant de vos jardins, hier verdoyants et touffus, près de se faner et de devenir incultes ? Permettrez-vous que tant de moissons déjà mûres s’égrènent et se perdent faute de bras pour les récolter ?

O Marie, Mère très pure, des mains très pitoyables de qui nous avons reçu le plus saint de tous les prêtres ; ô glorieux patriarche saint Joseph, exemple parfait de correspondance aux appels divins ; ô saints prêtres, qui formez au ciel autour de l’Agneau de Dieu un chœur de prédilection ; obtenez-nous de nombreuses et bonnes vocations, afin que le troupeau du Seigneur, soutenu et guidé par des pasteurs vigilants, puisse rejoindre les très doux pâturages de l’éternelle félicité. Ainsi soit-il.

Prière composée en italien pour les vocations sacerdotales (Osser. Rom., 31 octobre 1957). Le Pape Pie XII a attaché une indulgence de dix ans à chaque récitation, et une indulgence plénière pour ceux qui la réciteront chaque jour durant un mois.

Collation Mgr

Ordinations sacerdotales, Verrua Savoia (2005).

Copyright © 2016 - 2020 Centro Librario Sodalitium