La journée du séminariste

Comment se déroule la journée-type d’un séminariste dans notre séminaire ? Essayons de répondre brièvement à cette curiosité légitime de nos lecteurs.

Le réveil au séminaire est fixé à 6 h 15, une demi-heure pour se préparer et à 6 h 45 tous se retrouvent à la chapelle pour chanter les louanges divines avec l’office canonial de Prime, suivi de la méditation personnelle et de la sainte Messe (à 7 h 30). Les séminaristes à tour de rôle servent les messes aux différents prêtres de l’Institut résidant à Verrua.

Le service de l’autel

Après le petit-déjeuner, toute la matinée (de 9 heures à midi) est occupée par les cours de théologie, philosophie, apologétique, liturgie et autres matières ecclésiastiques. Avant le déjeuner qui a lieu à 12 h 30, l’on se rend à la chapelle pour la récitation d’un chapelet (mystères joyeux). Après le repas, les séminaristes de service effectuent les différentes tâches nécessaires à la vie de la communauté (faire la vaisselle, préparer la table, aider la cuisinière à éplucher les légumes et nettoyer les locaux communs, s’occuper de la sacristie). Puis jusqu’à 14 h 30 c’est la récréation durant laquelle les séminaristes peuvent se promener un peu à travers les belles collines du Monferrato qui, de Verrua, dominent le Pô et sa plaine avec les rizières de la région de Vercelli, ou bien se dépenser dans une partie de foot.

Aperçus de la vie en communauté, et des services

L’après-midi est consacrée à l’étude personnelle, durant laquelle ils revoient les cours du matin ; elle n’est interrompue que par une courte pause pour le goûter et par la visite au Saint-Sacrement que chaque séminariste doit faire en privé. Au cours de la semaine certains cours, comme le latin, le chant grégorien ont lieu l’après-midi. A 19 h 10 l’étude se termine et toute la communauté, prêtres professeurs et séminaristes, se retrouve à nouveau à la chapelle pour la récitation d’un deuxième chapelet avant le dîner à 19 h 30. Après le repas et les habituels travaux ménagers, récréation jusqu’à 21 h, heure à laquelle est chanté l’office des Complies qui marque la fin d’une journée de travail et le début du “grand silence” pour le repos du corps avant de recommencer une autre journée avec la grâce de Dieu. A 22 h extinction des feux.

Deux activités complémentaires durant l’après-midi : la visite au Saint Sacrement et l’étude. A droite, la bibliothèque.

Le dimanche matin et les jours de fête, tous les séminaristes vont à Turin pour chanter et assurer le service liturgique à la Messe, à l’Oratoire du Sacré-Cœur. Les après-midi du dimanche et du jeudi sont des moments de récréation pour permettre aux jeunes gens de se détendre un peu.

Certains séminaristes ont des charges fixes comme la sacristie, la bibliothèque, et le catéchisme des enfants à Turin le samedi après-midi ; tous à tour de rôle assurent les services nécessaires à la bonne marche de la communauté.

Une fois par mois, en règle générale, a lieu une sortie de communauté sur toute la journée, soit en montagne pour marcher, soit pour visiter une ville d’art ou un lieu de pèlerinage. Pendant les mois d’été, après avoir passé quelques semaines de vacances en famille, les séminaristes, pour mieux se former à l’apostolat, participent aussi aux camps pour les enfants et les adolescents et assurent l’intendance au cours des Exercices Spirituels pour les fidèles organisés par l’Institut Mater Boni Consilii.

La vie de communauté au séminaire requiert un effort permanent, journalier, pour s’améliorer, avec l’attention à l’étude (niveau universitaire), la fidélité aux devoirs quotidiens pour acquérir la responsabilité et la science qui seront nécessaires au jeune lévite une fois devenu prêtre. C’est ainsi, à l’ombre de l’autel, sous la protection de Notre-Dame du Bon Conseil et de saint Pierre Martyr, en essayant d’être toujours plus fidèles à l’enseignement bimillénaire de l’Eglise, que se forment les prêtres de demain. Deo gratias.

Copyright © 2016 - 2020 Centro Librario Sodalitium